© 2019 by MyVestiaire

  • Pinterest
  • Instagram
Rechercher

Liv Montmerle, Yogi, surfeuse, voyageuse et techie


« J’ai appris à me regarder, à retrouver le goût de désirer quelque chose avant de me l’offrir » @thedanishbird



Une amie et ex-collègue me dit un jour « tu devrais rencontrer mon amie Liv pour ton projet de coaching digital en image, elle tient un tableau excel de ses vêtements ! ».


Écris comme ça on imagine une vraie geek un peu nerd et carrément freeky, non? Passionnée comme je suis par les vêtements, l’histoire qu’ils véhiculent et l’énergie qu’ils instillent, ni une, ni deux j’appelle ladite Liv ! Rendez-vous pris quelques semaines plus tard : je rencontre alors une fille sublime et sublimée par l’énergie solaire qui émane de toute sa personne ! Elle aime la mode, elle aime les vêtements et en particulier les siens ! Elle m’a bluffée par son enthousiasme et sa générosité dans notre échange. D’ailleurs, Liv est une des muses de MyVestiaire alors lisez et relisez cette interview et l’histoire de son « Fendi project » : c’est une mine d’or pour votre style !


Ce jour-là Liv porte une paire de boots à talons noirs, un jean slim noir Levi’s, une chemise féminine blanche en coton. Elle a rehaussé cette tenue avec un superbe sac en cuir orange et son casque de musique de la même couleur !




Peux-tu nous raconter ton parcours en quelques mots ?


LIV

-

Je suis une grande sportive, surfeuse et prof de yoga, une grande voyageuse et j’adore les voitures ! J’ai rejoint Google en 2013 en tant que manager pour des clients de l’industrie automobile. J'ai ensuite été en charge des partenariats chez GOOGLE pour cette même industrie. L’univers dans lequel j’évolue est donc assez masculin !



Comment s'est construite ta manière de t'habiller?


LIV

-

J’ai grandi dans une famille multiculturelle (ma mère est danoise et mon père est basque), avec beaucoup d’hommes assez macho ! Je les adore d’ailleurs ! J’ai appris à me fondre dans cet environnement masculin. Je cultive un look androgyne assez minimaliste tout en restant féminine : c’est en accord avec mon physique (Liv est très grande et très mince).


Il faut que je vous raconte ce que j’appelle le « Fendi Project » : jusqu’à il y a deux ans, quand j’avais envie d’un vêtement ou d’un accessoire, je ne réfléchissais pas des heures et je l’achetais. Je ne m’offrais plus rien, je m’achetais des choses ! Et j’avais perdu le goût de désirer quelque chose avant de me l’offrir ! Il y a 2 ans donc j’ai un coup de cœur pour un magnifique sac Fendi mais j’ai voulu vraiment mériter ce sac avant de me l’offrir. Pour chaque objet de mon appartement je me suis posé la question « ai-je plus de plaisir à garder cet item ou à m’offrir le sac». Du Marie Kondo à ma façon en fait ! La notion de plaisir et de joie était prépondérante. 


Pour mes vêtements, j’ai procédé à une analyse de chacun en les comparant les uns aux autres. Et en écrivant pourquoi j’aimais telle ou telle pièce. Quelle partie de mon corps cela met en valeur/ cela cache. Tenir ce journal m’a beaucoup aidé et cela m’a permis de me rendre compte de ce que j’aimais vraiment et pourquoi : par exemple les jeans qui ont les poches hautes plutôt que basses. J’avais 18 jeans et je n’en ai gardé que 4.


J’ai ainsi mis mon style en lumière et accepter certaines choses : par exemple en tant que grande, porter des talons hauts c’est joli dans le miroir de la boutique mais au quotidien je ne suis pas à l’aise pour bouger. Certaines choses me plaisent mais elles ne sont pas adaptées à la vie que je mène : par exemple aller à un rdv client en talons hauts serait totalement inadapté !


"Trier drastiquement mes vêtements, m’a permis de prendre du plaisir à les voir, à m’habiller tous les matins, à m’affirmer et à vraiment désirer chaque pièce que j’ajoute à mon vestiaire."

Je n’ai jamais eu autant de compliments sur mon style que depuis ce Fendi Project (d’ailleurs elle ne s’est jamais offert le sac !! Elle a appliqué la même méthode de « qu’est ce qui te fait le plus plaisir » et en l’occurrence elle a préféré s’offrir sa formation de prof de yoga, l1 mois en Ashram !) !




Justement, c'est quoi un bon achat pour toi?


LIV

-

Pour chaque vêtement que j’ajoute à mon vestiaire, plusieurs questions se posent :

  1. Est-ce que cela me va ?

  2. Est-ce confortable ? En ai-je vraiment besoin ?

  3. Est-ce que cela raconte l’histoire qui me convient ? Est-il en accord avec mes valeurs ?

  4. Est-ce qu’il convient à mon mode de vie ? (Par exemple tout doit passer en machine !)

  5. Est-ce qu’il ira avec le reste de mes affaires ? Puis-je « monter » ou « descendre » un look avec ?


Je dois pouvoir "monter" ou "descendre" un look avec chacune des pièces que j'ajoute à mon vestiaire, en l'associant à d'autres de mes vêtements.

J’essaie toujours les vêtements avant de les acheter et du coup j’achète plutôt en boutique. Je fais attention aux influences et aux sirènes de la mode ! Pour les hauts, par exemple, pas de col bateau car je sais que cela ne me va pas. En revanche grâce à l’exercice de « journaling », je me suis rendu compte que j’aime montrer mes épaules car j’aime les taches de rousseur qui sont sur l’arrondi !


"Je ne fais aucune concession : un vêtement que j’achète doit m’aller nickel ! Je fais peu d’erreur d’achat et je dépense bien mieux mon argent !"

Un exemple:

Liv cherchait une jupe plissée longue dans un vieux rose. Elle en a essayé beaucoup. A chaque fois qu’elle n’est pas convaincue, elle se demande consciemment « qu’est ce qui cloche », « qu’est-ce que j’aime sur cette jupe ». Cela lui a permis de définir une longueur bien précise, une fermeture éclair sur le côté, une ceinture élastiquée plutôt qu’un ruban à gros grain etc…

=> Elle finit toujours ainsi par trouver la pièce parfaite.




Qu'est-ce qu'un bon vendeur? Une bonne vendeuse?


LIV

-

Une bonne vendeuse peut faire sortir de l’ennui et permettre d’explorer de nouvelles facettes de son style.

Elle comprend les codes de sa cliente et l’aide à jouer avec ces codes en explorant de nouvelles choses. C’est très rare une bonne vendeuse ou un bon vendeur…




Peux-tu nous décrire ton vestiaire?


LIV

-

Je le trouve très beau ! Il est entièrement vitré comme un atelier et derrière la vitre je vois les vêtements, couleurs et jolies matières. D’ailleurs en rentrant de mon voyage de 6 mois, j’étais heureuse de voir et toucher les vêtements. On y trouve:

  1. des basiques que l’on retrouve à chaque saison (par exemple débardeur noir, crop top, jeans etc),

  2. les vêtements de la saison : avant chaque saison, je sélectionne parmi mes vêtements une trentaine de pièces adaptées aux mois à venir. J’appelle cette sélection une « capsule ».

  3. En plus de ces capsules il y a les vêtements pour les événements comme les mariages etc (3/4 pièces)

A la fin d’une saison, je sors tous mes vêtements, je vide et je nettoie entièrement mon vestiaire avant d’y remettre les basiques puis la 30aine de pièces supplémentaires choisies pour la saison.


S’il me manque quelque chose, je pars à sa recherche. L’objectif est alors de trouver LA bonne pièce selon les critères d’achat évoqués ci-dessus.



Pour constituer une capsule Liv réfléchit à ce que vont être ses 3 prochains mois : par exemple 40% boulot, 30% WE, 20% soirée/ dîner, 10% plage ou 30% Costa Rica, 30% Inde etc.




Comment trouves-tu l'inspiration pour renouveler ton vestiaire?


LIV

-

Il m’arrive de m’ennuyer avec ma capsule ! Je cherche alors l’inspiration sur Pinterest, Instagram et beaucoup dans la rue ! Par exemple le compte @useless_dk m'inspire beaucoup. J’adore le shopping, j’en fais beaucoup mais maintenant j’achète peu. Le shopping me permet de me faire l’œil, de toucher les matières ; un peu comme nos grands-mères qui disaient dès mi-août qu’elles allaient « voir les collections d’hiver » !




Comment choisis-tu ta tenue du jour?


LIV

-

Je pars toujours d’une pièce en fonction de ce qui va être le plus important pour la journée : par exemple un RDV avec un client important ou une journée en forêt. Cela va me permettre de définir le vêtement ou l’accessoire à partir duquel je vais constituer la tenue comme un puzzle (un pull bien chaud, une chemise blanche etc).


Avant de partir de chez moi, je me regarde dans le miroir pour vérifier que la tenue fonctionne. En réalité c’est une façon de me passer un message positif et bienveillant !



Comment prends-tu soin de tes vêtements ?


LIV

-

Ce n’est pas la partie la plus drôle d’entretenir ses vêtements mais c’est gratifiant ! J’aime prendre soin de mon vestiaire et qu’il soit bien rangé. Je lave tout en machine à 30° maximum. Un vêtement qui ne va pas en machine n’est pas adapté à mon mode de vie et je ne l’achète donc pas. Je ne suis pas fan du pressing mais j’ai déjà utilisé Cleanio quand même.

Une astuce pour récupérer du blanc : j’ajoute le jus d’un ½ citron à ma lessive.


Je porte longtemps mes vêtements et avant de m’en séparer ils ont en général plusieurs vies !

- chaque pantalon a 3 vies : long/ troué / short

- chaque vêtement est réparé et /ou teint avant d’être recyclé/ upcyclé (par exemple une broderie ou un patch sur un tshirt un peu troué)

- parmi les basiques, chaque pièce sera renouvelée neuve une fois usée => et ça cela peut être un problème ! C’est tellement difficile de retrouver le bon basique parfait que l’on a aimé porter !

D’ailleurs un bon achat est un vêtement dont je me séparerai à regret et qui aura été usé jusqu’à la corde !




Comment fais-tu ta valise?


LIV

-

C’est le même principe que pour les capsules de saison : je réfléchis à ce que seront mes journées et je choisis un nombre limité de vêtements qui vont me permettre de faire une multitude de combinaisons, de monter et de descendre des looks, et de m’amuser surtout : c’est important en voyage pro comme en vacances !





Un dernier conseil à partager?


LIV

-

Cela vaut le coup de passer un peu de temps à réfléchir à ce que l’on veut dire avec ses vêtements ! Et surtout faites l’exercice pendant quelques jours de raconter vos tenues : vous verrez c’est amusant, beaucoup plus rapide que ce que je pensais (5 minutes max !!) et c’est un cadeau que l’on se fait ! Et si MyVestiaire vous accompagne : pas d'excuse !


En racontant mon vestiaire, j’ai changé mon rapport au vêtement, je me connais mieux, j’ai plus d’énergie et de confiance en moi et surtout au quotidien j’ai gagné du temps, j’utilise mieux mon argent, j’ai gagné de la place, je me sens belle (!), et cerise sur le gâteau, je protège la planète !


Merci Liv pour cet échange et tes conseils précieux


Copyright: Sophie Ancely x MyVestiaire,

Si vous copiez tout ou partie du texte, merci de mentionner "Sophie Ancely x MyVestiaire" et de mettre le lien vers cet article et notre page instagram @myvestiaire.me


QUELQUES BONNE IDÉES DE LIV